14-Juillet : "Pas de perquisition" insiste la ville de Nice

Après la publication des propos de Me Samia Maktouf dans nos colonnes vendredi, concernant l'intervention de deux juges au Centre de supervision urbain, la ville de Nice a souhaité réagir.
L'avocate parisienne d'une trentaine de familles de victimes affirmait haut et fort qu'il y a bien eu perquisition, contrairement aux propos tenus par Christian Estrosi.
Par la voix de son avocat, Me Adrien Verrier, la ville affirme en préambule qu'elle n'a de cesse de participer "à la recherche de la vérité".
Elle rappelle que le 16 janvier 2017, le procureur de la République a considéré qu'après enquête, "aucune faute de nature à engager a responsabilité pénale de la Ville n'avait pu être relevé" et avait classé sans suite les plaintes déposées.

 

au format PDF

Notre plaquette au format PDF

Télécharger

Votre première consultation

Gratuite

Venir au cabinet

Cabinet de Nice Venir au cabinet

Y aller

Venir au cabinet

Cabinet de Sophia Venir au cabinet

Y aller